Désirs

Dans ce sadique jeu quotidien qu’est l’amour
Quelle attitude, quel visage adopter ?
Position soumise, position dominante,
Me voilà condamnée à demeurer charmante.

Espoirs

Quand la nuit se saisit de mon noir intérieur
Puis se repait fière, victorieuse de mon âme,
Je me perds un peu plus. Voir s’évanouir ma peur,
Espérer devenir ne serait-ce que femme,

Dermes

Baisers volés d’amants jeunes et innocents
Sur de tendres lèvres. Un silence. Un instant.
Ta main délicate se pose sur la mienne.
Peau contre peau, présent, et les doigts se souviennent.

Mots doux

Dans le papier froissé,
Se substituent au son
Les mots exquis tracés
Liant l’incantation.

La tisseuse

Aussi fugace que le son du vent qui bruisse,
Comme celui d’un drap de soie qui se soulève,
Je suis la tisseuse qui lentement se glisse
Au sein des songes fous, quand la lune se lève.