Ivresse

Y a-t-il un moment ou je n’ai pas besoin
Du souffle d’un mot doux, du toucher de tes mains ?
A défaut de cela je me noie dans mon vain,
Et attends sans espoir le chaos du demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *